Sommaire

Le verre cellulaire est fabriqué à partir de sable ou de verre recyclé, le calcin. Assez léger, la masse volumique de ce matériau est comprise entre 120 et 175 kg/m³, et son inertie thermique, moyenne, est supérieure à celle des autres laines minérales (laine de roche, laine de verre).

Performance thermique et phonique du verre cellulaire

Le verre cellulaire offre de bonnes performances thermiques, avec un coefficient de conductivité thermique compris entre 0,038 et 0,055 W/m.K. Efficace également pour une isolation phonique.

Conditions de pose du verre cellulaire

Le verre cellulaire est disponible le plus souvent en sous forme de plaques, mais existe aussi en panneaux et granulés. Son utilisation est principalement recommandée pour les toits plats, murs et fondations (dalles et planchers flottants).

Il est déconseillé pour les surfaces irrégulières car une mauvaise adhérence nuit à l'isolation.

Longévité du verre

  • Le verre cellulaire est totalement incombustible : il n'émet aucune fumée face au feu et résiste à des températures allant jusqu'à 430°. Au-delà de 730°, il se contente de ramollir.
  • Étanchéité à l'eau.
  • Excellente durabilité et stabilité dimensionnelle.
  • Résistant aux insectes, rongeurs, à la plupart des acides et à leurs vapeurs.

Énergie grise

Son niveau d'énergie grise est très élevé : 1 600 kWh/m³. En outre, on lui associe souvent le bitume, ce qui le rend peu écologique et peut provoquer une gêne pour la santé.

Prix du verre cellulaire

Assez élevé : 10 à 50 €/m² environ selon son épaisseur.

Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Isolants minéraux

Sommaire