Isolation d'une maison en pierre

Sommaire

Les bâtiments en pierre ou autres matériaux « anciens » représentent 32 % du parc des logements en France. Ils ont des spécificités qu'il faut impérativement prendre en compte, notamment lors des travaux d'isolation. Alors si le moment est venu pour vous de procéder à l'isolation de votre maison en pierre, voici quelques conseils pour vous aider.

Spécificités de l'isolation d'une maison en pierre

Les maisons en pierre ont diverses spécificités, à prendre en compte impérativement lors des travaux d'isolation.

  • Elles ont généralement un certain cachet, une qualité architecturale avec lesquels il faut composer dans les choix d'isolation.
  • Leur consommation de chauffage est importante, quand elles n'ont pas fait l'objet d'une rénovation énergétique globale. Les murs en pierre sont plus performants thermiquement que les murs en béton ou en parpaing, mais bien moins performants que des murs isolés, même en prenant en compte les bénéfices de l'inertie !
  • Les murs en pierre sont caractérisés par une forte inertie qui peut être très intéressante, en particulier pour le confort d'été.
  • Avant l'apparition des matériaux de construction industriels, les constructions n'avaient pas de barrière d'humidité dans les murs. Or les matériaux anciens sont perméables à la vapeur d'eau. Certains disent que les murs « respirent », mais on parle bien d'eau ici et pas d'air ! Les murs en pierre ont donc un risque de remontées capillaires : c'est-à-dire que l'humidité du sol peut remonter dans les murs par capillarité. Il n'y a aucun problème tant que l'équilibre du mur n'est pas perturbé. En revanche, un excès d'eau en pied de mur dû à une modification de terrain ou l'étanchéification à la vapeur d'eau du mur peuvent nuire à la pérennité de la construction !

En pratique, comment faire pour isoler une maison en pierre ?

Isoler par l'intérieur ou l'extérieur

L'isolation thermique extérieure d'un mur en pierre est plus efficace, pour l'hiver comme pour l'été. En revanche, cette technique est plus chère, principalement à cause de la finition extérieure. Et elle est impossible si l'on veut garder les pierres apparentes côté extérieur. Mais c'est bien plus pratique en cas d'occupation de la maison.

L'isolation thermique par l'intérieur est moins onéreuse et permet de garder les pierres apparentes sur la façade. En revanche, cette technique réduit la surface habitable et nécessite de refaire toutes les finitions intérieures. De plus, des précautions particulières doivent être prises pour éviter les risques de condensation dans l'isolant, comme indiqué ci-dessous.

Gestion de l'équilibre hygro-thermique du mur en pierre

Si les murs sont humides, il faut avant toute chose en comprendre la raison. Pour cela :

  1. Vérifiez l’étanchéité à l'eau de la toiture et éventuellement du revêtement extérieur du mur, si vous souhaitez l'isoler par l'intérieur.
  2. Si le mur est revêtu d'un enduit extérieur étanche à la vapeur d'eau qui empêche les remontées capillaires de s'évaporer, il faut le faire enlever.
  3. Si les remontées capillaires sont importantes, il faut les limiter en diminuant la quantité d'eau dans le sol grâce un drainage en pied de mur.
  4. Dans tous les cas, la mise en place de gouttières tout autour de la maison est indispensable.

Choix de l'isolant

Ensuite, pour éviter les risques de condensation quand on isole un mur est pierre, il faut choisir un isolant ouvert à la vapeur d’eau et hygroscopique (c'est-à-dire capable de stocker l’humidité), comme la plupart des isolants à base végétale.

Il vous faudra aussi poser, du côté intérieur de l'isolant, une membrane frein vapeur. Celle-ci limite la quantité de vapeur d'eau qui migre dans le mur, évitant ainsi les problèmes de condensation dans l'isolant, sans pour autant remettre en cause l'équilibre du mur en pierre. Ce frein vapeur permet également de traiter la perméabilité à l'air de la maison, ce qui est primordial pour la performance énergétique et le confort de la maison.

Lire l'article Ooreka

Coût

Prenons un exemple de complexe d'isolation par l'intérieur : 12 à 15 cm de ouate de cellulose + membrane frein vapeur hygro-variable + vide technique pour le passage des gaines, rempli de 4 cm de laine de bois + plaque de plâtre. Coût : 30 €/m² non posé et 60 à 80 €/m² posé, sans les finitions.

Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Conception

Sommaire