Sommaire

Vous souhaitez aménager un studio de répétition dans une pièce, et vos voisins risquent de ne pas apprécier ? Les panneaux acoustiques pour studio sont faits pour vous. Après avoir lu ces quelques astuces, vous pourrez commencer votre projet !

Studio : les bases de l'isolation acoustique

Le principe de « la boîte dans la boîte »

Pour créer une pièce dédiée à la musique, vous avez besoin d'appliquer le principe de « la boîte dans la boîte ». Autrement dit, votre studio devra être comme un cube, qui serait contenu dans votre pièce mais dont les structures ne seraient pas liées à celle-ci : les parois (murs-sol-plafond) de votre studio devront être désolidarisées de celles de la pièce qui l'accueille.

La structure isolante

D'autre part, l'espace entre les deux parois doit être rempli avec une structure isolante, servant à absorber un maximum de vibrations et donc à en transmettre aussi peu que possible au support. Les deux parois sont des masses qui sont séparées par un volume d'air, lui-même rempli avec un matériau isolant phoniquement, qui sert de ressort pour absorber et dissiper l'énergie sonore. C'est le principe « masse-ressort-masse ».

Lire l'article Ooreka

Où poser des panneaux acoustiques pour studio ?

Au niveau du plancher

Le revêtement du plancher repose sur une structure (par exemple des planches sur des chevrons), qui repose elle-même sur des plots antivibratiles en caoutchouc, posés sur le support (ancien carrelage par exemple). Vous pouvez ainsi remplir l'espace vide avec un isolant acoustique.

Vous pouvez également poser des panneaux pour le sol (appelés « plaques de sol »), qui vont reposer sur une sous-couche isolante (en mousse ou structure nid d'abeille). Cette sous-couche viendra prendre appui sur votre plancher. L'affaiblissement acoustique (la réduction des bruits) obtenu par ce seul système peut atteindre une vingtaine de décibels.

Vous pouvez aussi réaliser une chape acoustique, en général une chape liquide contenue entre la structure (dalle en béton par exemple) et le plan d'appui du revêtement.

Sur les murs

Les murs sont constitués de panneaux acoustiques de type parement/isolant/parement, achetés tels quels. L'isolant est souvent une mousse haute densité, un panneau de laine de roche ou un panneau de fibre de bois. Les parements peuvent être des plaques de bois ou des tôles métalliques, en général perforées d'un côté pour laisser le son entrer et s'écraser dans l'isolant.

Vous pouvez aussi fabriquer votre propre panneau acoustique. Sur le plancher désolidarisé, en périphérie, vous construisez une cloison constituée d'un plaque de plâtre, qui vient prendre appui sur une ossature métallique servant aussi de support pour une plaque sur l'autre face. L'espace vide entre les deux plaques est rempli avec un isolant acoustique, mousse spéciale ou panneaux de laine de roche haute densité.

Là aussi, des panneaux acoustiques correctement fabriqués et montés permettent souvent un affaiblissement acoustique de 15 à 20 dB.

Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Au plafond

Plusieurs solutions s'offrent à vous.

  • Vous pouvez réaliser un faux plafond classique, constitué de plaques de plâtre vissées sur des rails, reliées au plafond existant par des suspentes reposant sur de plots antivibratiles. L'espace vide entre le plafond et le faux plafond est rempli par un isolant acoustique (par exemple, laine de roche haute densité).
  • Vous pouvez choisir de poser des dalles acoustiques de plafond, reposant sur une structure métallique fixée à des suspentes ou collées avec une colle acoustique sur le plafond existant.
  • Vous pouvez aussi installer un plafond isolant léger qui repose directement sur les panneaux acoustiques du mur, à condition que le sol et les murs ajoutés soient suffisamment résistants.
  • Vous pouvez enfin choisir des panneaux acoustiques similaires à ceux vendus pour les murs, avec différentes finitions de surface.

Si vous craignez que l'affaiblissement acoustique ne soit pas suffisant, vous pouvez ajouter des panneaux acoustiques de plafond. Suspendus à ce dernier, ils n'occupent pas toute la surface mais permettent d'absorber de nombreuses vibrations. Ce sont des structures légères, composées par exemple d'un matériau absorbant contenu dans un cadre rigide et revêtu d'un tissu acoustique.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Et si vous ne voulez pas faire de travaux ?

Vous pouvez alors utiliser des panneaux acoustiques mobiles. Ce sont de petits dispositifs légers, transportables et dépliables, constitués de deux ou trois sections, sur lesquelles on peut adapter des rallonges pour avoir plus de hauteur ou des dispositifs supplémentaires d'absorption du son à l'intérieur du volume délimité par les panneaux.

L'efficacité n'est bien sûr pas celle d'un studio acoustique aménagé, mais ces panneaux d'absorption peuvent rendre de grands services à un coût raisonnable.

Panneaux acoustiques pour studio : détails à ne pas oublier

Conseils d'utilisation

Les liaisons entre le sol et les murs ainsi qu'entre les murs et le plafond doivent être traités avec un joint acoustique.

Vous devez suivre avec attention les notices accompagnant les différents produits, pour leur utilisation.

Si les panneaux acoustiques font partie d'un kit, vous ne devez utiliser que les éléments prévus pour le kit. Toute volonté d'utiliser une colle, un revêtement ou un joint qui n'est pas adapté pourrait entraîner un pont phonique (c'est-à-dire un point de passage non prévu du son), qui communiquerait tout ou partie des vibrations aux parois existantes.

Quelle que soit la solution choisie, assurez-vous que les nouvelles structures résistent à la charge que vous allez leur communiquer.

Ne pas oublier la porte

La porte d'entrée dans le local doit également être isolante phoniquement, un système de double porte, porte existante et nouvelle porte du studio, ouvrant en sens inverse, pouvant être une solution intéressante. La porte doit être suffisamment lourde et contenir un isolant acoustique pour répondre au principe masse-ressort-masse.

Lire l'article Ooreka

La VMC

Attention de prévoir une ventilation si vous passez beaucoup de temps dans la pièce.

Si vous conservez des éléments de l'ancienne pièce à l'intérieur de la nouvelle ou que vous en installez de nouveaux, comme une fenêtre, une ventilation mécanique (VMC), pensez que tous ces dispositifs doivent recevoir une isolation acoustique adéquate. Concernant la VMC, une solution peut être d'opter pour une VMC débrayable et de faire autour de la bouche d'aération un petit caisson isolant, muni d'un capot isolé refermable. Vous pouvez alors ouvrir le capot et allumer la VMC lorsque vous n'êtes pas dans la pièce.

Prix des panneaux acoustiques pour studio

Très difficile de donner un prix car, comme nous l'avons vu, chaque cas est différent. À titre d'information, comptez environ 200 € pour un panneau mobile deux sections ; de 100 à 200 € pour un panneau acoustique de plafond ; environ 10 €/m² pour l'achat de panneaux de laine de roche acoustique ou de 10 à 15 €/m² pour des panneaux fibre de bois + parement.

Consulter la fiche pratique Ooreka
Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Comment isoler ?

Sommaire