Sommaire

Les isolants biosourcés sont des matériaux écologiques utilisés en gros œuvre pour isoler. Ils répondent à des exigences environnementales définies par un label.

Qu'est-ce qu'un isolant biosourcé ?

Définition

Un isolant biosourcé est défini par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) comme un matériau dont une partie des matières premières est issue de la biomasse végétale et animale. Cela comprend les fibres de bois (hors bois d’œuvre) et les matières recyclées.

Label

Le label « bâtiment biosourcé » a été créé le 21 avril 2012 et introduit dans le Code de la construction et de l’habitation (CCH) pour récompenser les constructions présentant un impact minime sur l’environnement. Les matériaux concernés doivent être issus d’une matière renouvelable, contribuer à la réduction de l’émission des gaz à effet de serre et au stockage temporaire de carbone. Ils doivent aussi présenter une fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) qui résume leurs impacts environnementaux.

Isolant biosourcé : les matériaux

Les isolants biosourcés peuvent être issus de la transformation :

Les isolants biosourcés ne sont pas utilisés purs, mais en combinaison avec un autre matériau pour leur conférer les propriétés nécessaires à leur utilisation.

Performance thermique et application des isolants biosourcés

Mesure de la performance thermique

Les isolants biosourcés présentent des performances thermiques comparables à tout isolant et répondent aux exigences de la norme RT2012. Pour une résistance thermique de 8 m².K/W, l’épaisseur des isolants est majoritairement inférieure à 32 cm - seule la laine de bois nécessite une épaisseur conséquente de plus de 60 cm. Mis à part cette dernière, les isolants biosourcés ont donc besoin en moyenne de 15 cm d’épaisseur supplémentaire par rapport au plus performant des autres isolants disponibles sur le marché (polyuréthane).

Usages

Les isolants biosourcés sont disponibles sous forme de rouleaux (laine de mouton, lin, textile recyclé, bois, chanvre, coton et plumes de canard), de panneaux (fibres de bois et de chanvre), en ouate à projeter ou à souffler (textile, cellulose et coton).

La laine, la fibre de bois et la laine de chanvre sont utilisées pour l’isolation des combles, des plafonds, des murs extérieurs en ITI (isolation thermique intérieure) et en ITE (isolation thermique extérieure). Les deux premières peuvent également servir pour les planchers bas et intermédiaires.

Quant aux cloisons intérieures, elles peuvent être isolées grâce à n'importe quel isolant biosourcé, excepté la fibre de bois et la ouate de cellulose.

Lire l'article Ooreka

Isolant biosourcé : prix et distribution

Les isolants biosourcés sont des matériaux de construction distribués par les magasins de bricolage professionnel et grand public, les distributeurs spécialisés, les professionnels de l’isolation et sur Internet.

Le prix de l’isolant varie selon le matériau et se situe aux environs de 25 € pour un isolant biosourcé en chanvre, lin ou coton de 200 mm d’épaisseur au mètre carré (résistance thermique 5,10) et à 10 € pour un sac de ouate à souffler de 10 kg (résistance thermique de 6,40 pour une épaisseur soufflée de 240 mm).

Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Isolants naturels

Sommaire