Sommaire

  • Façade ventilée : définition et composition
  • Façade ventilée : types et finitions
  • Façade ventilée : fixation

Une façade ventilée est une solution de parement pour les bâtiments qui assure une fonction isolante et décorative. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

Façade ventilée : définition et composition

Une façade ventilée est un procédé de construction en gros œuvre qui permet d'isoler thermiquement et acoustiquement un bâtiment par l'extérieur. Composée d'un matériau isolant, fixé ou projeté selon son type, et d'un revêtement de finition fixé sur une structure en aluminium solidaire au bâtiment, elle offre un revêtement fini esthétique et de qualité.

Une chambre d'air est conservée entre le revêtement posé et l'isolant pour permettre une ventilation naturelle. Ce procédé supprime tout pont thermique et toute condensation. L'isolation à l'intérieur de la façade reste sèche. La façade ventilée assure ainsi des économies d'énergie par la qualité de sa protection thermique.

Façade ventilée : types et finitions

La façade ventilée peut être réalisée à partir de plusieurs types de matériaux :

  • en bois, la façade, qui peut être peinte, nécessite de l'entretien ;
  • en pierre, la façade revêt un aspect naturel ;
  • en céramique, la façade est en grès, en terre cuite ou en ardoise ;
  • en métal, le zinc et l'aluminium sont les matériaux principalement utilisés ;
  • en matériaux composites, la façade peut par exemple être en bois composite ou en polymère.

Le revêtement de finition couvrant la façade est fonction de son type de matériau. Les façades en pierre peuvent être recouvertes d'émail mat ou brillant, avec ou sans effet. Si le ton naturel est privilégié, une simple protection en surface est appliquée. Les façades en matériaux composites peuvent avoir une imitation pierre, bois et sont disponibles en plusieurs teintes. Les revêtements peuvent être plans, mais aussi présenter des reliefs.

Façade ventilée : fixation

Procédé

La structure de fixation est le plus souvent composée de profilés fabriqués en aluminium en forme de T ou de L. Ceux-ci sont fixés sur le mur de soutien avec des équerres et des vis en acier inoxydable. La distance de pose entre les angles (généralement inférieure à 1,20 m) est préconisée par les constructeurs pour éviter un phénomène de flexion causé par le vent.

La fixation du revêtement se fait avec des agrafes de support et de rétention (fixation mécanique pour le transfert de la charge du revêtement sur le profil) et avec un adhésif en polyuréthane (fixation chimique pour plus de stabilité).

Prix et distribution

Les façades ventilées sont installées par un façadier, un maçon ou une entreprise spécialisée dans l'isolation, car leur mise en œuvre est complexe et nécessite de l'outillage et des protections pour le travail en hauteur (échafaudage, filet, etc.).

Le prix est fonction du revêtement et de la qualité de l'isolant. Comptez environ 120 € au m² pour un système complet de façade ventilée en ardoise naturelle bleue noire (prix donné sans l'isolant) et 90 € pour un revêtement en bois type bardage.

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide
Isolation

Ces projets peuvent aussi vous intéresser :