Sommaire

Récente évolution (moins de 20 ans) dans la construction, le prémur isolé est un mur préfabriqué à coffrage et isolation intégrés. Réunissant les principales techniques de construction, le prémur isolé est une des solutions d’édification rapide de bâtiments à performance énergétique élevée comme le BBC (Bâtiment Basse Consommation) et le BePos (Bâtiment à Énergie Positive). Mais en quoi consiste un prémur isolé et quels sont ses composants ? Comment est-il fabriqué et pour quels bâtiments ?

Définition du prémur isolé

Dans son appellation de « prémur », on peut en déduire qu’il s’agit d’un élément préfabriqué ; et son qualificatif  « isolé » indique qu’il est déjà fabriqué avec une isolation intégrée. C’est un fait mais pas seulement puisque, outre la préfabrication en béton de ses constituants structurels et le fait que ceux-ci soient déjà isolés (thermiquement et acoustiquement), le prémur est aussi un élément de coffrage, ce qui en fait un exemple de synthèse des dernières techniques de construction.

Un prémur isolé est constitué de deux parois en béton préfabriqué qui constitueront les murs intérieurs et extérieurs de la construction. Ces deux parois sont maintenues à l’écartement voulu par des entretoises en ferraillage déjà posées en usine et qui font du prémur un élément cohérent. Dans l’écartement créé entre ces deux murs préfabriqués est déjà installé un isolant performant qui laisse la place à un espace vide dans lequel sera coulé du béton une fois le prémur en place sur le chantier. En fait, les deux murs intérieur et extérieur du prémur constituent une banche dans laquelle on coule le béton, à la différence avec la construction à banches métalliques classique où les banches ou peaux ne sont pas retirées une fois le béton durci, et au contraire restent en place (technique du coffrage perdu) en demeurant comme murs de la construction finale.

Fabriqué sur plans en usine, assemblé avec son ferraillage interne et ses isolants thermiques, phoniques et pare-vapeur, le prémur isolé n’a plus qu’à être transporté sur le chantier pour y être assemblé avec les autres éléments avant que le béton ne soit coulé en son sein. Cette technique du prémur isolé permet une fabrication industrialisée répondant à des critères de performance élevés, une manipulation raisonnée d’éléments complets et relativement légers comparativement à des éléments pleins et un assemblage rapide sans mise en place, manipulation, et retrait de coffrages, banches, étais, etc.

Modulable et personnalisable, le prémur isolé autorise le choix d’épaisseurs de maçonnerie diverses, d'isolants spécifiques selon le niveau de performance énergétique à atteindre, mais aussi de structures de parois diverses texturées ou lisses, aussi bien pour le mur extérieur que pour le mur intérieur. Bien évidemment comme dans toute paroi préfabriquée, les réservations et ouvertures (portes, fenêtres…), tout comme les gaines, sont posées à la demande en usine selon les plans d’exécution. Ainsi, seuls les raccordements et la pose des équipements resteront à effectuer sur le chantier après assemblage à la structure.

Usages et utilisation du prémur isolé

La construction en prémur isolé est une technique développée pour répondre aux impératifs des constructions à performance énergétique élevée (BBC obligatoire depuis 2011 et Bepos attendu avec la RT2020) tout en limitant les coûts relatifs à cette construction.

À l’heure actuelle, la construction en prémur isolé n’est limitée que par le dimensionnement des prémurs que l’on est capable de confectionner selon les sites de production ; mais déjà des panneaux complets de plus de 40 m² peuvent être fabriqués.

L’épaisseur réalisable des murs, qui est à adapter en fonction de la charge à supporter, dépend de l’écartement entre les peaux puisque c’est cet écartement moins l’épaisseur de l’isolant (de 5 à 20 cm de polyuréthane ou polystyrène) qui détermine l’épaisseur de béton coulé entre les peaux. Les peaux, n’étant que des habillages du béton coulé entre elles, ont une épaisseur contenue (généralement inférieure à 10 cm) afin de limiter la masse du prémur, mais peuvent créer un écartement de 30 à 50 cm, donc une importante quantité de béton armé capable de supporter des étages.

Pour ces raisons, le prémur isolé peut être employé aussi bien pour la construction de maisons individuelles que d’immeubles collectifs d’habitation, ERP, établissements publics et tertiaires.

Prix du prémur isolé

La fabrication de prémurs isolés est de 20 % à 30 % plus onéreuse que par éléments de construction en béton armé (banché), mais ce type de construction est rentable dans sa rapidité d’édification (100 m² à plus de 200 m² par jour), la réduction des équipes (3 ouvriers suffisent) et le faible matériel requis (une grue seulement). En y ajoutant les économies de location de banches, d’opérations ultérieures à la construction traditionnelle (ragréage, étanchéité, enduits, revêtements, isolants...), la construction en prémur isolé devient plus économique que la construction en béton armé banché pour un même prix de BPE (Béton Prêt à l’Emploi).

Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Isolants intégrés

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider