Sommaire

Le flocage pour l'isolation est un système d’isolation par projection de fibres isolantes. Afin que ces fibres puissent s‘agglomérer entre elles pour former des « flocons » et ensuite adhérer à la surface à isoler, on utilise un liant qui peut également jouer le rôle d’adhésif.

Caractéristiques du flocage pour isolation

Matériaux utilisés

On retrouve les isolants fibreux qui sont également utilisés pour l’insufflation (projection en vrac dans les combles ou les parois creuses), en particulier :

Chacun de ces isolants présente des avantages spécifiques :

  • comportement thermique : résistance, déphasage ;
  • origine et méthode de fabrication : industrie, recyclage, filière courte ;
  • résistance au feu ou à l’humidité.

Réalisation du flocage

Le flocage s’effectue à l’aide d’une machine de projection dans laquelle les fibres sont mélangées avec de l’eau, qui sert de liant dans la plupart des cas.

L’application s’effectue ensuite avec une lance de projection (comme celle des pompiers) en projetant les flocons à grande vitesse sur la paroi à isoler. On peut obtenir une épaisseur jusqu’à 200 mm.

Une fois l’application effectuée, le flocage peut rester brut ou être taloché ou roulé pour obtenir une finition plane. On pourra appliquer un fixateur en surface pour stabiliser le flocage selon sa situation. Certains flocages à base de laines minérales sont prévus pour être peints au pistolet.

Lire l'article Ooreka

Utilisation du flocage isolation

Pour les maisons individuelles, le flocage est utilisé pour l’isolation de plafonds de sous-sol, garage, cave, réserve ou pour le remplissage de constructions à ossature bois ou métallique.

Les flocages en laine minérale sont très souvent utilisés pour les bâtiments collectifs : immeubles, surfaces de vente, centres commerciaux, piscines, gymnases, salles de sport, cinémas, théâtres, et dans les locaux techniques, ateliers, locaux industriels en raison de leurs nombreux avantages :

  • rapidité d’application pour les grandes surfaces et les surfaces irrégulières ;
  • pouvoir « coupe-feu » en cas d’incendie (1/2 h à 3 h) ;
  • traitement des ponts thermiques par recouvrement des poutres ;
  • faible surcharge (40 à 160 kg/m³ suivant les matériaux) ;
  • bonne isolation acoustique ;
  • faible tassement ;
  • effet frein-vapeur.

L’application s’effectue entre 5°C et 40°C et nécessite 8 à 15 jours de séchage selon les conditions hygrométriques et la (bonne) ventilation du local.

Le coût est de 30 à 45 € TTC/m² suivant la nature de la paroi, sa surface, et la finition désirée (brute, lissée, peinte).

Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider