Sommaire

Entre 20 et 40 millions de mètres carrés ! Il s'agit des chiffres annoncés pour le marché de l'isolation thermique par l'extérieur (ITE) entre 2015 et 2020 en France.

À ce jour, la technique la plus employée reste la pose d'un isolant en plaque – en général du PSE (polystyrène expansé) ou de la laine de roche – sur le mur existant, recouvert par la suite d'un enduit extérieur classique.

Mais qu'en est-il des enduits isolants ? Peuvent-ils se substituer à la pose du PSE ou d'un isolant extérieur classique ? Toutes les réponses maintenant.

Enduit isolant : rappel des valeurs importantes

U, R et λ !

Le coefficient de transmission thermique U, exprimé en Watt par m² Kelvin (U en W/m².K) doit être le plus petit possible pour mieux isoler. U est inversement proportionnel à R.

la résistance thermique R détermine la capacité d'un matériaux (ou d'un complexe) à s'opposer au flux de calories, à freiner leur diffusion. Plus elle est grande, plus l'isolation est importante. R, en m².K/W, se calcule d'après λ et l'épaisseur du (des) matériau(x).

Le coefficient de conductivité thermique λ (lambda en W/m.K) est déterminé en laboratoire. Le rapport épaisseur/λ donne la résistance thermique R. Plus λ est faible, plus le matériau est isolant.

Chiffres de la RT2012

  • Murs façade en neuf : R = 4 m²K/W minimum.
  • Murs façade en rénovation : R = 3,7 m²K/W minimum.
  • Exemples d'épaisseurs pour une même résistance thermique :
    • pierre, granit : (λ = 3,5 W/m.K) => épaisseur = 14 mètres ;
    • béton classique : (λ = 1,75 W/m.K) => épaisseur = 7 mètres ;
    • laine de roche : (λ = 0,040 W/m.K) => épaisseur = 0,16 mètre ;
    • laine de verre haute qualité : (λ = 0,030 W/m.K) => épaisseur = 0,12 mètre.

 

Enduit isolant : avantages et inconvénients

Avantage indéniable des enduits isolants : la réduction des ponts thermiques. En effet :

  • leur application permet de jointer (calfeutrer) les éléments (défauts) de construction ;
  • la pose en plusieurs couches élimine les risques de fissures ;
  • les joints entre éléments isolants (plaques de PSE par exemple) sont inexistants.

Cependant, selon le type et la qualité isolante des éléments constructifs (le béton n'a pas la même R qu'une ossature bois-paille ou bois-laine de bois, que la brique alvéolée ou que le béton cellulaire, etc.), on pourra conjuguer les deux techniques et poser un isolant classique que l'on recouvrira d'un enduit isolant. On aura alors un coût supérieur.

Types d'enduits isolants

Nous nous intéresserons ici aux enduits isolants ayant une résistance thermique et un lambda suffisamment qualitatifs pour prétendre rivaliser avec les isolants classiques.

  • La chènevotte :
    • c'est la tige du chanvre. La paille est broyée puis additionnée à de la chaux (stabilisation) ;
    • λ= 0,048 W/m.K ;
    • épaisseur conseillée : 4 à 6 cm en intérieur et/ou extérieur ;
    • supprime l'effet désagréable des "parois froides" ;
    • tarif : entre 15 et 20 € le sac de 200 L (selon quantités), hors agrégats supplémentaires.
  • L'argile et la perlite :
    • on la trouve associée dans un mélange prêt à l'emploi : argile, perlite (roche volcanique) et chaux ;
    • λ = 0,06 W/m.K ;
    • épaisseur conseillée : 8 à 10 cm, en 2 couches, à l'intérieur ;
    • supprime l'effet "parois froides" ;
    • tarif : environ 25 € le sac de 10kg.
  • L'argile et le liège :
    • grâce à l'association du liège, de la chaux, et de la diatomée (terre fine, insecticide naturel) et à des fibres de renfort, ce mélange a un des meilleurs coefficient λ du marché ;
    • λ = 0,045 W/m.K ;
    • épaisseur conseillée : 1 cm, en 2 couches, en extérieur ;
    • phono-absorbant ;
    • tarif : environ 3 €/kg.
  • Les micro-billes de verre :
    • granulats de verre recyclé expansé liés à du ciment ou de la chaux hydraulique ;
    • λ = 0,086 W/m.K ;
    • en plusieurs couches, en intérieur et/ou extérieur ;
    • incombustible ;
    • tarif : granulat seul environ 11 €/50 L.
  • Granules d'aérogel de silice :
    • produit innovant (2014), nous disposons de peu d'informations ;
    • λ = 0,027 W/m.K (qui en ferait le plus performant du marché) ;
    • en plusieurs couches avec trames intermédiaires, en extérieur ;
    • utilisable sans autre isolant.

Nos autres contenus en rapport avec ce sujet :

Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Isolants intégrés

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider