Sommaire

  • Isolation des murs d'une salle de bain
  • Isolation du sol de la salle de bain
  • Isolation du plafond d'une salle de bain
  • Isolation salle de bain : quels isolants utiliser ?

La salle de bains est la pièce la plus chaude de la maison lorsque l'on y est. L'isolation de cette pièce demandera une réflexion particulière car il sera nécessaire d'isoler les murs, le sol et le plafond afin de créer comme une pellicule étanche tout autour de ce volume pour éviter toute déperdition de chaleur.

Mais bien isoler est également synonyme de bien ventiler. C'est pourquoi il est important d'avoir une démarche globale lorsque l'on souhaite isoler une salle de bains. Pourquoi isoler les murs ? Pourquoi isoler le sol ? Pourquoi isoler le plafond ? Quel isolant utiliser ?

Toutes les réponses dans notre astuce.

Isolation des murs d'une salle de bain

L'isolation des murs d'une salle de bains doit se faire en choisissant un isolant thermique mais également un isolant phonique. Cette double capacité à isoler n'est pas à négliger car une salle de bains est souvent située dans la partie nuit de l'habitation, donc près des chambres à coucher.

Pour l'isolation des murs, plusieurs options sont possibles :

  • Un complexe isolant composé d'un BA13 et une épaisseur de polystyrène expansé dont l'épaisseur sera fonction de la place disponible et du coefficient d'isolation souhaité.
  • Une autre solution est possible et consiste à créer une double paroi avec des panneaux de BA13 fixés sur un rail. Entre le BA13 et le mur, un isolant conditionné en panneau rigide (pour éviter tout affaissement). Dans ce cas, il est important de prendre du BA13 hydrofuge c'est-à-dire résistant à l'humidité.

Isolation du sol de la salle de bain

Le sol d'une salle de bains est un point sensible. Rien de plus désagréable de sortir de la douche et de marcher sur un sol froid. C'est pourquoi, pour des raisons de confort mais également de déperdition de chaleur, il est nécessaire d'isoler le sol.

Dans le cas d'un chauffage au sol :

  • Ll'isolation doit être prévue au moment du coulage de la chape. Si ce n'est pas le cas et que la dalle n'est pas isolée, il est tout de même possible d'isoler le sol par le dessous, s'il est accessible. Cette forme d'isolation n'est pas très efficace mais elle a le mérite de limiter les pertes de chaleur.
  • Dernière possibilité mais pas toujours possible à cause des niveaux, créer une nouvelle chape en veillant à mettre en place un isolant. L'humidité est un facteur secondaire pour l'isolation du sol.

Isolation du plafond d'une salle de bain

L'isolation du plafond de la salle de bains doit être réalisée au même titre que les autres plafonds de l'habitation, à cette différence près, que la température dans la salle de bains est plus élevée donc les déperditions de chaleur plus grande.

C'est par le plafond que l'air chaud s'échappera le plus, d'où l'intérêt de choisir un bon isolant et de le poser très minutieusement car la moindre fuite vous fera perdre des degrés.

En ce qui concerne la pose :

  • Il ne faut pas hésiter à doubler l'épaisseur de l'isolant : on dit qu'il est posé en deux couches croisées.
  • L'isolation du plafond de la salle de bains devra intégrer la bouche d'aération de la VMC ou autre système de ventilation.

Le plafond est la zone où l'humidité devra être captée avant qu'elle ne crée l'effet de condensation car même si le revêtement du plafond est hydrofuge, des gouttelettes d'eau pourraient former dans le temps des tâches de moisissures.

Isolation salle de bain : quels isolants utiliser ?

Plusieurs types d'isolants

Isoler une salle de bains fait intervenir plusieurs types d'isolants.

  • Il y a tout d'abord le sol, l'isolant le plus courant sera du polystyrène.
  • En ce qui concerne les murs, le caractère hydrofuge est incontournable si on veut éviter les mauvaises surprises comme des taches de moisissure par exemple. L'isolant sera soit un complexe BA13 + polystyrène ou des panneaux d'isolants rigides. Certains isolants dits écologiques ou naturels offrent une très bonne résistance aux agressions dues à l'humidité.
  • Le plafond sera isolé soit par des isolants en plaques ou par des isolants présentés en rouleaux. L'important dans tous les cas est de bien jointer l'isolant pour ne pas laisser de vide.

Tarifs des isolants

Côté tarif, il faut compter environ 12 € le mètre carré pour un complexe BA13 + 10 centimètres de polystyrène et 8 € le mètre carré pour de l'isolant en rouleau ayant une épaisseur de 10 centimètres. Les isolants naturels se trouvent à partir de 15 à 20 € le mètre carré pour des caractéristiques identiques.

Les isolants pourront s'acheter dans les grandes surfaces de bricolage ou chez des négociants en matériaux.

Pour aller plus loin :

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide
Isolation

Ces projets peuvent aussi vous intéresser :