Sommaire

La composition de la « mousse isolante en bombe » est très proche de la « mousse projetée ». Néanmoins, il convient de distinguer les deux produits.

La mousse polyuréthane des bombes aérosols met plus de 20 minutes à s'épandre et à sécher, et près de 24 heures à durcir et être recouvrable ou manipulable. De plus, sa faible densité ne lui permet pas de supporter du poids. En revanche, l'expansion de la mousse polyuréthane projetée est quasi instantanée (5 secondes). Elle est entièrement stable en 15 secondes et praticable en une minute ! Nous faisons le point.

Isolation projetée : principe et mise en oeuvre

La projection de mousse polyuréthane est utilisée essentiellement pour l'isolation des surfaces en contact avec l'extérieur : murs, sols, plafonds, combles.

Cette technique est à ce jour un des meilleurs compromis entre épaisseur d'isolant et résistance thermique. L'application se fait au moyen de machines pneumatiques et hydrauliques.

On peut utiliser cette technique dans le neuf comme en rénovation sur des supports sains (stabilisés) : béton, pierre, plâtre, bois, etc. :

  • Seuls les professionnels sont habilités (agrément + certification) et équipés pour projeter la mousse.
  • La mousse polyuréthane est recouvrable par du béton (par exemple au sol) pour pouvoir carreler par la suite, ou par une cloison (revêtement/mur).
  • De plus, elle est compatible avec les systèmes de plancher chauffant. Sa résistance à la compression est de 20 tonnes/m².

Avantages et inconvénients de l'isolation projetée

La mousse polyuréthane projetée a de nombreux avantages et tend à prendre une importante part du marché de l'isolation de par sa mise en œuvre rapide et le coût global relativement compétitif par rapport aux méthodes classiques d'isolation :

  • Cette technique a un fort pouvoir isolant : 96 % d'air et une résistance thermique certifiée jusqu'à 12 cm d'épaisseur (R = 4,75 m²K/W).
  • Égalisation des surfaces et des niveaux, tout en évitant les joints créateurs de ponts thermiques.
  • Étanche à l'eau, ininflammable, non toxique (gaz sans CFC) et incompressible.
  • Elle n'attire pas les rongeurs : si ces petits animaux aiment creuser le polystyrène pour y créer des galeries, ce n'est à priori pas le cas dans le polyuréthane.
  • La mousse polyuréthane est durable et recyclable : le matériau étant imputrescible il a une durée de vie supérieure à l'habitation dans laquelle il a été installé. De plus, il est recyclable pour produire d'autres produits isolants.
  • Des tarifs accessibles : pour le sol, l'isolation projetée coûte de 20 à 30 € HT/m² selon finitions (ponçage, etc.). Prévoir 10 à 20 % de plus pour les parois verticales.

Voici les inconvénients de la mousse polyuréthane :

  • Acoustique : le pouvoir isolant phonique de la mousse polyuréthane n'est pas idéal à moins d'utiliser la technologie « à cellules ouvertes » (abaissement de la densité du PUR).
  • Toxicité : on retrouve des émanations dangereuses durant la pose. Par la suite, en cas d'incendie ou d'exposition à de fortes températures, le polyuréthane dégage des gaz toxiques.
  • Difficile à enlever : après la pose, la mousse adhérera à la paroi et sera dure à ôter (ennuyeux pour une toiture par exemple).
  • Environnement : si le transport de la matière conserve ses avantages (peu de volume de base), sa fabrication nécessite une énergie grise conséquente.
  • Confort d'été : à cause de sa légèreté, le polyuréthane a peu d'inertie (pas idéal sous les toits).
  • Étanche : un avantage peut aussi engendrer un inconvénient. La vapeur entre les parois est à gérer.

Nos autres contenus en rapport avec ce sujet :

Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider