Solutions pour isoler des sols existants

Sommaire

  • Isoler un sol au-dessus d'un vide sanitaire non accessible ou d'un terre plein
  • Isoler un sol existant sur un espace non chauffé accessible

Pour bien isoler un sol existant il faut prendre en compte l'existant. S'agit-il d'un bâtiment récent ou ancien, sur quoi repose le sol, un terre-plein, un vide sanitaire ? Quels sont les risques d'humidité ? Explications, cas par cas.

Isoler un sol au-dessus d'un vide sanitaire non accessible ou d'un terre plein

Il existe différentes solutions pour isoler un sol existant situé au-dessus d'un vide sanitaire non accessible ou d'un terre plein.

Constructions récentes

Lorsque le bâtiment est une construction récente, vous pouvez :

  • Isoler le sol existant sous chape ou dalle flottante :
    • Dans ce cas, l'isolant est placé sur le plancher existant puis recouvert d'un dallage lourd.
    • Vous pourrez alors intégrer un émetteur de chauffage dans le plancher recouvert.
  • Isoler un revêtement existant :
    • Il suffit alors de disposer un isolant en bandes ou en plaques sous le revêtement préalablement retiré, puis le replacer.
    • L'opération est plus simple s'il s'agit d'un parquet.
  • Poser une chape isolante (en béton cellulaire par exemple) sur le sol existant :
    • L'isolant, en panneaux de préférence, sera appliqué directement sur la dalle et protégé par un film plastique, avant d'être recouvert.
    • Attention : cette solution est à éviter si le sol présente des traces d'humidité.
  • Isoler le soubassement :
    • Il s'agit alors de placer un isolant en panneaux non hydrophiles au niveau du soubassement.
    • Attention : cette solution impose une isolation extérieure ou des travaux de drainage des fondations.

Constructions anciennes

Dans le cas des bâtiments anciens, il vaut mieux faire réaliser une étude. En effet, la mise en place d'un revêtement étanche (chape de ciment, carrelage ou dallage lourd) peut entraîner une augmentation néfaste des remontées capillaires dans les murs. Dans ce cas :

  • il est recommandé d'installer une chape perméable à la vapeur d'eau à base de béton léger, de chaux aérienne, de chènevotte et de pouzzolane par exemple, et surtout, sans film étanche ;
  • cette chape repose sur un hérisson de cailloux, tandis que les murs doivent faire l'objet d'un drainage préalable avec des drains périphériques.

Isoler un sol existant sur un espace non chauffé accessible

Pour isoler un sol déjà présent sur un espace non chauffé, vous pouvez :

  • Opter pour une isolation sous plancher, à condition d'avoir une hauteur sous plafond suffisante. Vous pouvez choisir :
    • de poser des panneaux composites avec sous-face ;
    • de poser un isolant en faux plafond ;
    • le flocage : projection de laine minérale collée par un liant synthétique.
  • Opter pour une isolation sur plancher.
  • Opter pour une isolation sous voûtains en sous-face.
  • Choisir une isolation par remplissage du plancher.

Vous avez besoin de plus d'infos pour isoler les sols de votre logement ? Consultez nos liens :

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide
Isolation

Ces projets peuvent aussi vous intéresser :