Sommaire

Suite à l'apparition de systèmes constructifs à ossature en bois issus du nord de l'Europe qui permettent des transferts de vapeur importants dans les parois, une demande croissante en faveur de ce type de paroi est observée.

Ces systèmes ou « parois perspirantes » sont associés à des barrières de diffusion à la vapeur et des matériaux plus perméables à la vapeur d'eau. On fait le point.

Principe de la paroi perspirante

Une paroi perspirante ou respirante est réputée autoréguler l'hygrométrie de l'air à l'intérieur du bâti :

  • Lorsque l’humidité de l’air intérieur est supérieure à celle de la paroi, cette dernière absorbe la vapeur d'eau.
  • Lorsque l’air intérieur s’assèche la paroi libère la vapeur d’eau absorbée.

Cette spécificité est liée aux propriétés des isolants employés. Les matériaux isolants qui constituent la paroi perspirante doivent être choisis en fonction de leurs propriétés hygroscopiques :

  • Par exemple, les isolants végétaux (ouate de cellulose, fibres de bois, etc.) sont des produits qui absorbent la vapeur d'eau.
  • Il peut également s'agir de laine de mouton connue pour ses capacités d'absorption.

Lorsque la teneur en eau est proche des limites de la condensation, ces isolants absorbent l'humidité. Ils permettent ainsi d'empêcher ou de retarder dans certains cas ces condensations :

  • Pour un produit très absorbant, ce déphasage est plus important.
  • Lorsque l'humidité intérieure diminue, ce déphasage se produit lors de la désorption, le produit reste plus longtemps humide.

Frein-vapeur de la paroi perspirante

Les règles de l'art actuelles des constructions à ossatures en bois (NF DTU 31.2) imposent la mise en œuvre d'une barrière à la diffusion de la vapeur dont la valeur de résistance minimale (Sd) à la diffusion de la vapeur d'eau est de 18 m. Cette valeur ne permet pas de transferts de vapeur importants dans la paroi.

À l'opposé, dans la paroi perspirante, le frein-vapeur permet la circulation de la vapeur d'eau. En revanche, l'étanchéité à l'air doit être impérativement préservée, le risque étant l'apparition de condensation dans la paroi et des pathologies associées.

La paroi doit donc être conçue de façon à ce que la vapeur ne condense pas, au risque de provoquer des pathologies. Ainsi, ses composants devront être choisis de façon à accélérer le transit de la vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur sans la retenir dans la paroi.

Paroi perspirante : meilleure configuration

Une étude a été réalisée par le Centre scientifique et technique du bâtiment et l'Institut technologique Forêt-cellulose-bois-construction-ameublement. Elle a cherché à définir l'incidence des différents paramètres sur les transferts hygrothermiques dans les parois à ossature en bois afin de mettre en avant les configurations qui n'entraînent pas de désordres.

L'humidité captée par les matériaux peut par exemple augmenter la conductivité thermique de matériaux jusqu'alors isolants entraînant des dépenses de chauffage supplémentaires. Il est nécessaire de contrôler les transferts d'humidité dans les matériaux afin de limiter les dégradations et leurs répercussions sur la structure et prévenir la chute des propriétés physiques des matériaux.

Les configurations étudiées avec différentes barrières à la vapeur d'eau montrent que :

  • plus la caractéristique Sd est faible, plus la teneur en eau des différents composants (notamment du voile travaillant de contreventement, lorsqu'il est placé à l'extérieur) est importante ;
  • lorsque la paroi comporte un voile travaillant de contreventement placé à l'extérieur et sans barrière à la vapeur d'eau, quel que soit le type d'isolant, il est constaté des condensations qui au bout de quelques années dégradent la paroi et la structure ;
  • pour modifier les règles de l'art concernant la barrière à la vapeur tout en conservant la durabilité de la paroi, la valeur Sd des produits doit être contrôlée, en particulier celle de la barrière à la vapeur d'eau et du voile travaillant de contreventement.

Pour approfondir le sujet :

  • Pour traiter les causes l'humidité du mur, la meilleure solution consiste à revenir à la source du problème. Découvrez comment isoler un mur humide.
  • Parfois, les murs des habitations sont froids. Ce ne serait pas si grave si cela ne vous faisait pas grelotter. L'effet est connu et bien identifié. Mais à quoi est-il dû ? Et comment parvenir à y mettre un terme ?
  • La condensation dans une maison peut être le signe de problèmes d’humidité. Alors quels sont les risques à laisser s’installer un problème de condensation ?
Isolation

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Critères de choix

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider