Différentes techniques de doublage des murs

Sommaire

  • Cloisons de doublage maçonnées
  • Contre-cloisons sèches pour doubler ses murs

Afin d'atteindre les performances thermiques et acoustiques dans le cas d'une construction neuve ou de les améliorer lors d'une rénovation, la réalisation de cloisons de doublage ou contre-cloisons peut être nécessaire sur la face interne des murs extérieurs ou de refends (structure) ainsi que dans les combles sous la toiture.

Pour réaliser ces doublages, il existe différentes techniques :

  • contre-cloisons ou cloisons de doublage maçonnées ;
  • contre-cloisons ou cloisons de doublage sèches.

Zoom sur ces différentes techniques de doublage !

Cloisons de doublage maçonnées

Les contre-cloisons maçonnées sont réalisées à l'aide d'éléments en béton ou en terre cuite :

  • Comme pour les maçonneries, les contre-cloisons sont montées, on dit hourdées, à l'aide de mortiers, de plâtres ou de mortiers colle.
  • Les joints verticaux des éléments sont décalés, en aucun cas ils peuvent être alignés.
  • Cette cloison, une fois montée, demande à être recouverte d'un enduit.

La brique plâtrière est le matériau le plus utilisé pour réaliser des doublages maçonnés. Cette technique est difficile à mettre en œuvre, il vaut mieux faire appel à un professionnel pour avoir un bon résultat.

Les cloisons en carreaux de plâtre sont réalisées avec des éléments moulés en plâtre qui sont hourdées à l'aide d'un mortier colle. Leur parement (face) est fini, il n'y a pas besoin de l'enduire.

Un espace est réservé à la mise en œuvre d'un isolant thermique et/ou phonique entre le mur de structure et la contre-cloison.

Contre-cloisons sèches pour doubler ses murs

Le complexe plaque de plâtre et isolant

Le complexe d'isolation collé est un panneau composite réalisé en usine :

  • Il est fait à l'aide d'une plaque de plâtre collé sur un isolant.
  • Cet isolant peut être un polystyrène ou une laine minérale (laine de verre, laine de roche).
  • Plusieurs épaisseurs sont disponibles, le choix se fait en fonction des performances attendues.

Ces cloisons de doublage sont mises en œuvre à l'aide de mortier adhésif directement appliqué sur l'isolant du complexe ou sur la face non vue de la plaque. Le mortier est disposé par plots ou bande et plots en fonction de l'isolant.

La cloison de doublage est ensuite plaquée sur le mur en ménageant un petit espace au pied de celle-ci, à l'aide d'une cale.

Le contre-cloison sur ossature

Des plaques de plâtre sont fixées sur une ossature en métal galvanisé :

  • Cette ossature est composée de rails (éléments horizontaux) et de montants.
  • Les rails sont fixés mécaniquement en pied et en tête directement dans la structure (plancher bas et haut) et les montants sont emboîtés dans les rails. Les plaques de plâtre sont ensuite fixées sur cette ossature.
  • Un isolant peut être placé entre la maçonnerie et la contre-cloison.

Une bande enduite vient parfaire la finition au niveau des joints entre les éléments d'un complexe plaque de plâtre et isolant ou d'une contre cloison sur ossature.

Pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous sur nos autres contenus :

Par Patrice BEAUFORT

Isolation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et les matériaux
Télécharger mon guide
Isolation

Ces projets peuvent aussi vous intéresser :